L’assistance technique proposée par LeapFrog Labs permet aux compagnies de microassurance de se renforcer et d’innover. Une équipe dédiée et un service “sur mesure” renforcent l’efficacité des fonds investis. Par la capitalisation des expériences et l’analyse des projets qu’elle soutient, LeapFrog Labs constitue par ailleurs un véritable corpus de connaissances utile à l’ensemble de son portefeuille et, au-delà, au secteur tout entier.

L’association de ressources d’assistance technique à un fonds d’investissement est un formidable vecteur de croissance et d’innovation pour les sociétés en portefeuille. LeapFrog Labs est la structure d’assistance technique du LeapFrog Financial Inclusion Fund, premier fonds mondial d’investissement en microassurance.
Dotée de plus de 3,5 millions d’euros, LeapFrog Labs développe de nouvelles façons de concevoir et de mettre en œuvre les ressources d’assistance technique. En constituant un portefeuille diversifié de sociétés à la pointe en matière de microassurance en Afrique et en Asie, elle démontre la viabilité et la rentabilité de cette activité. La microassurance rend accessible à des personnes à faibles revenus des outils d’atténuation des risques qui les aident à surmonter les chocs économiques et à poursuivre leurs projets personnels et financiers.
LeapFrog Labs travaille en partenariat avec les sociétés du portefeuille pour concevoir et mettre en œuvre des opérations d’assistance technique ; ce faisant, elle aide ces sociétés à renforcer leurs activités et à innover. Mais quelle est, plus précisément, la stratégie d’investissement de LeapFrog dans le domaine de la microassurance, et comment fonctionnent ses services d’assistance technique et pour quels résultats ?

Des assurances pour les plus démunis

La microassurance consiste à offrir des services d’assurance à des clients à faibles revenus. Comme les autres, les personnes démunies sont exposées à des coups durs. Mais ils ne disposent pas d’actifs leur permettant d’amortir les coûts d’un décès ou d’une hospitalisation, la perte d’une récolte ou la destruction de leur logement dans un incendie. Ces chocs financiers peuvent avoir un impact dévastateur et précipitent parfois des familles tout entières dans la misère. Bien que l’atténuation des risques par des produits d’assurance correctement ciblés et tarifés puisse avoir un effet sensible sur le bien-être personnel et financier des individus et des ménages vulnérables, ce débouché naturel des produits d’assurance reste pour l’essentiel un territoire vierge, 3 % seulement de la population des pays les plus pauvres peuvent y accéder (Lloyd’s, 2010 ; Roth, McCord et Liber, 2007 ; Swiss Reinsurance, 2010).

Pourtant, il est possible d’offrir des services d’assurance à prix réduits, pour peu que les compagnies conçoivent des produits simples, recourent à des circuits de distribution innovants et créent des systèmes administratifs rationalisés, pour maintenir les coûts au plus bas. Pour cela, il faut à la fois des dirigeants qui veulent investir dans un nouveau marché souvent mal connu et disposer d’une expertise technique pour mettre en œuvre des stratégies commerciales adaptées. Le LeapFrog Financial Inclusion Fund répond à ces deux prérequis. Premier fonds spécialisé dans la microassurance, il investit en fonds propres (de 5 à 20 millions de dollars) dans des sociétés qui souhaitent proposer des produits d’épargne et d’atténuation des risques à des personnes démunies en Afrique (Kenya, Ghana, Afrique du Sud et Nigeria) et en Asie (Inde, Philippines et Indonésie). Outre les fonds propres (plus de 100 millions de dollars à investir), LeapFrog apporte aux sociétés de son portefeuille une expertise stratégique (soutien actif des équipes de LeapFrog) et une assistance technique (via LeapFrog Labs). Son objectif est d’atteindre 25 millions de bénéficiaires, dont 15 millions de femmes et d’enfants.

Une assistance sur mesure

LeapFrog Labs est une société sans but lucratif créée en 2009, dont l’unique objet est de gérer les fonds dédiés à l’assistance technique. Elle conserve son autonomie en matière de levée de fonds et de création de partenariats sur le terrain ; ainsi, elle est à l’abri des pressions immédiates de l’investissement. Elle peut donc réellement accompagner les sociétés du portefeuille dans leurs projets : en dégageant du temps et en mobilisant son expertise, elle les aide à identifier et à utiliser les ressources qui vont favoriser leur croissance et encourager l’innovation.

LeapFrog investit dans des entreprises – assureurs, distributeurs, administrateurs tiers ou fonds de pension – souhaitant développer l’offre de produits d’assurance de qualité destinés aux personnes à faibles revenus. Le fonds soutient les entreprises dotées de dirigeants solides, acquis à l’idéal du “profit utile” et qui ont une vision ambitieuse de leur activité. Les fonds propres et l’assistance technique qu’il apporte leur permet de mener à bien leur business plan. Afin de renforcer l’effet moteur des interventions du fonds sur l’expansion de la microassurance, certains investisseurs de LeapFrog, dont Proparco (à travers le Fonds d’investissement et de soutien aux entreprises en Afrique – FISEA), la Banque européenne d’investissement, la banque de développement des Pays-Bas (FMO) et celle d’Allemagne (KfW Bankengruppe) ont versé plus de 3,5 millions d’euros de subventions pour aider les sociétés en portefeuille à accélérer l’exécution de leur business plan et identifier les innovations possibles. Judicieusement employées, ces ressources sont un formidable accélérateur d’innovation et de réussite, à la fois pour le fonds, pour les sociétés de son portefeuille et le secteur de la microassurance dans son ensemble.

Pour déterminer comment exploiter au mieux ces ressources en assistance technique, LeapFrog a répertorié les “meilleures pratiques” et sollicité de nombreux conseils auprès d’investisseurs et de praticiens du secteur. Deux facteurs clés de succès ressortent de cette étude : l’existence d’une équipe autonome, entièrement dédiée aux services d’assistance technique et une approche individualisée, “sur mesure”. Ce type de structure évite en effet les pièges de l’assistance technique lorsqu’elle s’ajoute aux autres missions des chargés d’investissements. L’équipe de LeapFrog Labs se consacre donc exclusivement à la mise en œuvre de l’assistance technique. Elle veille à ce que chaque projet corresponde à la stratégie de la société en portefeuille et à celle de LeapFrog, qu’il soit centré sur les résultats prévus et mis en œuvre par les meilleurs experts. Enfin, une structure dédiée à l’assistance technique peut plus facilement tirer les leçons de l’expérience et déployer les bonnes pratiques dans l’ensemble du fonds.

LeapFrog Labs dispose d’une petite équipe, qui travaille en étroite collaboration avec le chargé d’investissement qui dirige l’opération et ce, dès la phase de préinvestissement. À la conclusion de l’opération, LeapFrog Labs identifie, avec la direction de la société et le responsable de l’investissement, un premier projet d’assistance technique, à mettre en place durant les cent premiers jours qui suivent l’investissement. Après avoir défini le projet, LeapFrog Labs et la société en confient la mise en œuvre à des consultants – souvent en puisant dans l’important carnet d’adresses d’experts internationaux de Labs.

Sur la durée de l’investissement (de quatre à sept ans), la société peut travailler avec LeapFrog Labs pour déployer plusieurs projets d’assistance technique – chacun visant un objectif précis fixé par la direction pour développer l’activité et favoriser l’innovation. Chaque projet est adapté aux besoins de la société concernée mais, bien entendu, il existe certaines constantes – en particulier en ce qui concerne l’appui à la mesure des impacts sociaux, à la formation des agents, à la conception des produits, etc. Au fil du temps, l’expérience acquise et la diffusion des bonnes pratiques contribueront à la fois au succès des projets de microassurance des sociétés du portefeuille, mais aussi au développement du secteur de la microassurance.

Domaines d’intervention et constitution d’un corpus de données

L’intervention de LeapFrog Labs prend des formes différentes selon le contexte considéré. Elle apporte, tout d’abord, une assistance technique aux sociétés en portefeuille. Ainsi, LeapFrog Labs peut déployer de 100 000 euros à 400 000 euros d’appui financier (qui viennent s’ajouter à la contribution des sociétés) pour aider les sociétés à résoudre leurs difficultés, innover et développer leur activité. Par ailleurs, LeapFrog Labs soutient, sur les marchés où elle intervient, des projets de recherche-développement ciblés pour mieux connaître les problèmes et les opportunités liés au secteur de la microassurance. La croissance du portefeuille permet également de mieux cerner les opportunités d’apprentissage et les économies d’échelle qui profiteront à l’ensemble des sociétés en portefeuille (huit à douze sociétés). Enfin, LeapFrog tient à ce que les sociétés en portefeuille proposent à leurs clients des produits d’assurance abordables, de qualité et qui répondent à un réel besoin. Pour cela, LeapFrog Labs les aide à recueillir et analyser les paramètres permettant d’évaluer les performances sociales de leur activité – en insistant sur la microassurance. Cette fonction fait partie intégrante de l’assistance technique apportée à chaque société. Ainsi, par la variété de ses modes d’intervention, LeapFrog Labs peut tout à la fois répondre au contexte précis d’une société tout en faisant bénéficier à l’ensemble du portefeuille les acquis de chaque expérience.

LeapFrog Labs a été fondée sur l’hypothèse que l’assistance technique est plus fructueuse lorsqu’une équipe spécialisée s’y consacre et qu’elle travaille en étroite concertation avec le fonds d’investissement et les sociétés en portefeuille pour concevoir et déployer des interventions stratégiques et cruciales. LeapFrog Labs diversifiera certainement dans les prochaines années son portefeuille, en travaillant avec des sociétés africaines et asiatiques à la pointe dans le domaine de la microassurance. Il s’agit d’enrichir le corpus de données existant démontrant la viabilité et la rentabilité d’une activité qui a l’avantage de proposer à des personnes exclues et à faibles revenus des produits financiers d’atténuation des risques qui les aident à absorber les chocs économiques.
Pour LeapFrog, l’objectif fondamental de l’assistance technique est d’aider les sociétés du portefeuille à surmonter les défis et les encourager à innover par de nouvelles approches et de nouveaux produits. Il s’agit aussi, à plus long terme, de constituer un corpus de connaissances sur la microassurance, de dégager et faire connaître les facteurs clés de succès des sociétés conjuguant fort impact social et solide rentabilité financière. Dans les secteurs innovants qui offrent de nouveaux produits à un nouveau segment du marché, l’assistance technique peut accompagner fructueusement un investissement : elle accélère l’innovation et participe à la réussite des projets.

APA Insurance, un cas exemplaire


L’exemple de APA Insurance illustre bien comment LeapFrog Labs met à profit les subventions et l’expertise internationale pour aider les entreprises à se développer et à innover. Avec 4,6 millions de schillings kenyans (45,4 millions de dollars) de primes émises brutes en 2010, APA Insurance est la deuxième compagnie d’assurance généraliste du Kenya. Née en 2003 de la fusion des activités d’assurance généraliste d’Apollo et de Pan-Africa, elle enregistre depuis sa création une croissance supérieure à celle du marché et se classe aujourd’hui en deuxième position sur le secteur, avec 8,4 % de parts de marché. En mars 2011, LeapFrog a signé un contrat portant sur l’investissement de 14 millions de dollars dans la société mère, Apollo Investments Ltd, afin de soutenir l’expansion de l’activité d’assurance d’Apollo en privilégiant la croissance des produits dédiés aux clients à faibles revenus.
LeapFrog Labs est entrée en relation avec le directeur général d’APA avant cette prise de participation, pour identifier les domaines de collaboration potentiels. À la conclusion de l’opération, LeapFrog Labs et APA décident d’allouer les ressources d’assistance technique à un premier projet d’une durée de cent jours, destiné à régler diverses difficultés techniques rencontrées par APA. LeapFrog Labs et APA préparent la demande de propositions et cherchent ensemble des consultants internationalement reconnus pour réaliser une étude complète des deux activités qu’APA souhaiterait plus performantes. Dans ce contexte, LeapFrog Labs apporte sa plus value en identifiant avec la direction le périmètre de l’étude à mener (examen approfondi de chaque branche d’activité, réalisé en dix semaines) et en l’aidant à trouver les experts qui la conduiront dans les meilleurs délais. La direction a pu engager cet ambitieux travail grâce à l’appui technique de LeapFrog Labs lors de la conception du projet, à l’apport financier couvrant le coût d’exécution et l’accès à des consultants de qualité. Ce projet aboutira à des plans d’action ciblés qu’APA pourra mettre en œuvre pour abaisser son ratio de sinistralité. En améliorant les performances de sa gamme de produits, APA améliore les processus qui lui permettront de concevoir de nouveaux produits capables de toucher davantage de clients aux revenus faibles.

Références / Lloyd’s and the Micro Insurance Centre, 2010. Lloyd’s 360 Risk insight: Insurance in developing countries: Exploring opportunities in microinsurance, rapport. // Roth, J., McCord, M., Liber, D., 2007. The Landscape of Microinsurance in the world’s 100 poorest countries, Micro Insurance Centre, rapport, avril. // Swiss Reinsurance Co., Ltd. Economic Research and Consulting, 2010. Microassurance – couverture des risques pour 4 milliards de personnes, étude Sigma n° 6.