Au niveau mondial, quelques 500 milliards de bouteilles plastiques usagées sont générées annuellement. Leur incinération ou leur enfouissement ajoute au caractère polluant de l’industrie plastique. PerPETual Global parvient à les recycler en une matière première de qualité équivalente aux matières premières pétrochimiques, fournissant ainsi une alternative durable tout en valorisant ce qui est encore trop souvent considéré comme un déchet.

Dans le monde, la consommation de plastiques et de polymères va croitre en moyenne de 5 % par an et atteindre 227 millions de tonnes consommées en 2015. Parmi la vaste famille des plastiques, on estime que c’est le PET  (grade bouteille) qui aura la croissance la plus forte (11 % en moyenne par an). En Inde, les bouteilles en plastiques PET ont fait une entrée spectaculaire sur le marché au cours des dernières années, enregistrant des taux de croissance annuels de consommation supérieurs à 20 %. La consommation de plastique par habitant dans le pays est de cinq kilos (soit un volume total de neuf millions de tonnes en 2010) – pour une moyenne mondiale de 26 kilos. Les estimations prévoient une consommation de 18,9 millions de tonnes de plastiques en Inde en 2015, dont la moitié sous forme d’emballages et de bouteilles (Dolat Capital, 2011). Sur le segment particulier des bouteilles, environ 350 000 tonnes de résine de bouteille ont été consommées en 2011, contre par exemple 1,1 million de tonnes en Europe occidentale. Ces chiffres mettent en exergue le rôle clé que doit et devra jouer le recyclage pour accompagner la croissance de l’industrie du plastique et l’enjeu que représente la mise en place de technologies innovantes apportant des solutions durables et qualitatives à ce secteur.

La filière indienne du recyclage
recyclage et innovation 1La problématique de la fin de vie des bouteilles usagées se pose de façon singulière dans un pays où le taux de collecte des bouteilles PET usagées (75 %) est bien supérieur à la moyenne mondiale – environ 36 % (voir tableau). En l’absence d’une implication gouvernementale pour structurer et réguler la gestion des déchets, celle-ci est en effet devenue une prérogative du secteur informel principalement. Elle emploie plus d’un million de personnes, de la collection des déchets à la ségrégation et réutilisation, au plus organisé porte-à-porte, compostage et récupération de matériel.

D’après les estimations du Central Institute of Plastics Engineering and Technology, on compte en Inde 3500 unités de recyclage organisées, et 4000 unités de recyclage informelles, qui emploient directement et indirectement 1,6 millions de personnes. Elles recyclent chaque année 3,6 millions de tonnes de plastiques. Les petits ramasseurs de déchets (les « chiffonniers ») collectent les bouteilles usagées auprès des ménages ou directement dans les décharges publiques et les apportent quotidiennement à un boutiquier. Celui-ci trie les bouteilles (bouteilles claires d’un côté, mixtes de l’autre) et les vend ensuite à un grossiste. Ce grossiste peut alors réduire ces bouteilles en paillettes et vendre ces paillettes sur le marché, soit agréger les bouteilles en balles et les revendre sous cette forme. On compte environ 200 grossistes de ce type à travers le pays. Comme ailleurs dans le monde, la grande majorité des paillettes de plastique (95 %) est recyclée en fibres polyester et utilisée comme « filler » dans des applications textiles à faible valeur ajoutée  ; ce qui reste participe à la fabrication de bracelets, additifs, résines thermodurcissables.

Une technologie innovante

La société PerPETual Global, créée en 2006 à l’initiative du fond d’investissement environnemental Aloe Private Equity, avait pour objectif d’acquérir et d’exploiter les brevets de la technologie ReNEW™, développée et testée dans une usine pilote par un inventeur australien. Cette technologie unique au monde permet le remplacement total ou partiel des matières premières pétrochimiques polluantes (PTA, MEG) traditionnellement utilisées dans la fabrication du PET par des matériaux issus de bouteilles recyclées, colorées ou non. En 2007, PerPETual a racheté une usine de fibres textiles produites à partir de PET conventionnel d’une capacité de 30 000 tonnes à Nashik, en Inde, pour y implanter la technologie ReNEW™. Après quelques années nécessaires au perfectionnement de la technologie et à son déploiement à grande échelle, le cycle de production de l’usine a été modifié. Il est aujourd’hui en mesure de substituer 100 % des matières premières conventionnelles PTA et MEG utilisées dans la fabrication du PET par des composants chimiques – des esters – issus de bouteilles usagées recyclées grâce à la technologie ReNEW™. Pour cela, l’usine utilise 20 millions de bouteilles usagées par mois.

PerPETual Global est présent à plusieurs niveaux de la chaine de valeur : à la fois producteur de matière première (les esters recyclés), la société est aussi productrice de produits finis intermédiaires, les fibres textiles. Ce double positionnement était nécessaire pour permettre l’acceptation par le marché de cette nouvelle technologie.

Les clients de l’usine de Nashik, rebaptisée Polygenta, achètent en effet les fibres sur la base de leur qualité et de leur prix, indépendamment du fait qu’elles soient ou non recyclées. Ces critères d’achat démontrent la viabilité économique et technique de ReNEW™. Une deuxième étape consistera à développer des usines qui ne produiront plus que de l’ester recyclé, qui sera vendu directement à des fabricants de fibres textiles, de bouteilles ou de films et emballages plastiques – un marché qui représente 80 milliards de dollars, en croissance de 5 % à 6 % par an dans le monde.

Les méthodes traditionnelles – mécaniques – de recyclage des bouteilles PET sont confrontées à la difficulté de séparer efficacement les contaminants du plastique, notamment les colorants. Malgré d’importantes quantités d’énergie et d’eau utilisées, les limites inhérentes à ces procédés les contraignent à fabriquer des produits recyclés de moindre qualité. Au contraire, le procédé chimique ReNEW™ dissout les déchets de plastique PET (le polyester) en restituant leurs composants originaux (les esters), ce qui libère dans le même temps tous les contaminants contenus dans le plastique. Ces derniers sont ensuite filtrés en trois étapes et entièrement éliminés. Ces esters recyclés peuvent se substituer ou être mélangés aux éléments PTA et MEG (voir figure) pour produire du PET, de façon économique tout en respectant l’environnement. Cette technologie a la capacité de recycler tous types de bouteilles plastiques, y compris les bouteilles colorées, qui sont près de 30 % moins chères que les bouteilles non colorées du fait de l’impossibilité pour le recyclage mécanique de filtrer efficacement les colorants. Cette capacité à utiliser toutes les matières premières disponibles est essentielle dans une industrie PET fonctionnant sur des marges très faibles. Ainsi, le coût d’une tonne de PTA/MEG nécessaire pour produire une tonne de PET est d’environ 1500 dollars, le coût de l’équivalent en ester recyclé est de 1070 dollars.

recyclage et innovation 2

Les unités de recyclage ReNEW™ sont modulaires et standardisées, et peuvent donc être déployées auprès des usines existantes de PET, et diminuer ainsi leur dépendance aux matières premières pétrochimiques traditionnelles. Sachant que la production d’une tonne de PET vierge requiert 0,61 tonne de pétrole brut et libère trois tonnes de dioxyde de carbone, chaque tonne produite par PerPETual Global évite l’émission de deux tonnes de dioxyde de carbone.

Participation active à l’amélioration de la chaîne de valeur

L’usine de Polygenta travaille aujourd’hui avec une trentaine de fournisseurs de balles ou de paillettes de bouteilles usagées, tous issus du secteur formel et situés dans la région ouest de l’Inde, où se trouve la société. Ces grossistes achètent les bouteilles PET auprès  des petits boutiquiers de la ville, qui eux-mêmes se les procurent auprès des chiffonniers.

Le développement de l’activité de l’usine de Polygenta a entraîné une augmentation de la demande en bouteilles usagées et, par conséquent, une augmentation de leur valeur. Cette revalorisation a bénéficié à l’ensemble de la chaine d’approvisionnement. Le prix moyen d’achat aux petits collecteurs de déchets locaux pour les bouteilles en plastique usagées a ainsi augmenté de 10 à 25 roupies le kilo en l’espace de deux ans, représentant une augmentation de revenus de plus de 100 % pour les travailleurs à la base de la pyramide.

Afin d’optimiser son approvisionnement, PerPETual Global a dû améliorer les pratiques de la collecte de bouteilles usagées, en développant avec les grossistes des contrats long terme en remplacement des achats ponctuels – qui sont aujourd’hui la norme pour la majorité des recycleurs indiens. Les contrats long terme fiabilisent la demande et permettent ainsi aux petits collecteurs de déchets, qui ont ainsi plus de visibilité, de mieux gérer leur fonds de roulement et de collecter des bouteilles pendant plusieurs jours avant d’avoir à les revendre aux grossistes. La société réfléchit également à la façon de fournir des lieuses (machines utilisées pour faire les balles) aux boutiquiers afin d’optimiser le flux de bouteilles et de permettre aux collecteurs d’envoyer un nombre de bouteilles plus important dans un volume moindre.

L’expérience montre que les fournisseurs sont ouverts au changement et à l’idée de construire des relations de long terme qui bénéficient à toute la chaîne d’approvisionnement. Les petits collecteurs n’étant pas les contreparties directes de l’usine de Polygenta, la société a récemment initié un dialogue avec l’ONG indienne Stree Mukti Sanghatna-Mumbai qui travaille notamment à améliorer les conditions de travail des chiffonniers ; il s’agit de s’assurer que les acteurs du début de la chaîne d’approvisionnement profitent au mieux de l’amélioration de la chaîne de valeur.

L’approvisionnement étant crucial, PerPETual explore toutes les pistes permettant de l’améliorer. La société dialogue aujourd’hui avec des grandes sociétés internationales de collecte de déchets ainsi qu’avec des producteurs de bouteilles indiens pour détourner les bouteilles PET usagées des flux de déchets. Ce dialogue contribue à faciliter la mise en place de régulations futures. En effet, le gouvernement indien a annoncé en février 2011 qu’une régulation de la gestion des déchets plastiques était prévue et qu’elle introduirait le principe de la responsabilité du producteur pour la collecte des déchets – tel qu’il existe actuellement en Europe. Celle-ci inclurait notamment la mise en place de centres de collecte par les États et les municipalités, financés par les producteurs. Les municipalités devront alors formellement désigner les agences, associations et groupes (dont les collecteurs de déchets) en charge du système. La mise en place de cette nouvelle organisation passe notamment par une meilleure sensibilisation des populations aux enjeux de la collecte ; PerPETual Global y contribue d’ailleurs, en réalisant de nombreuses campagnes d’information dans le pays (collecte des bouteilles au marathon de Mumbai 2012, visites organisées pour les écoles, etc.).

Au-delà des effets positifs sur la chaîne d’approvisionnement, l’usine de Nashik a également un impact sur son environnement économique proche. Elle a contribué à améliorer les infrastructures environnantes (construction d’un puits à l’entrée de l’usine), elle offre de meilleures conditions d’emploi à ses salariés et des opportunités nouvelles pour les entrepreneurs et les fournisseurs locaux (directement, en s’approvisionnant localement et indirectement, en dynamisant le tissu économique local – apparition d’un restaurant/café aux abords de l’usine notamment). Par ailleurs, l’usine Polygenta utilisant une technologie très pointue, elle a dû travailler étroitement avec ses fournisseurs d’équipements pour développer des standards et des processus de contrôle qualitatif exigeants (notamment sur la qualité du métal utilisé pour les machines, ou encore pour la qualité des soudures).

Fruit d’un transfert technologique réussi, PerPETual Global est aujourd’hui l’une des sociétés les plus avancées dans le monde en matière de recyclage du PET à haute valeur ajoutée ; de plus, le procédé de recyclage chimique est économiquement compétitif.  Après avoir démontré l’applicabilité de son produit à travers l’usine intégrée de Nashik, PerPETual va désormais se concentrer sur la production de la matière première, l’ester recyclé, et se positionner comme fournisseur des industries du PET dans le monde, que ce soit pour des applications textile, emballage ou bouteille plastique. PerPETual envisage d’ouvrir plusieurs usines dans les trois prochaines années, en Inde mais également à Singapour, à Oman, et en Amérique du Sud, où la société a identifié des partenaires pour la collecte et la mise en place d’unités ReNEW™.

Références  / Dolat Capital, 2011. Plastics industry: Commodity to Custom Products, Redefining Perception, rapport. Octobre 2011 / Reliance Industries Limited, 2011. Relpet newsletter, number 2011/1 / PerPETual : disponible sur http://www.perpetual-global.com/our-process