Urgence absolue : mettre à niveau ports et aéroports pour une ouverture de l’Afrique sur le monde, routes et réseaux ferroviaires pour une interconnection entre les états

lintelligent

Cet article a été publié par L’Intelligent d’Abidjan dans son n° 3916 du 3 mai 2017. Cet article est disponible sur Internet : http://www.lintelligentdabidjan.info/news/?p=3956

L’Afrique, aujourd’hui, n’est plus un immense chaos. Les Etats-nations, pourtant encore jeunes, ont su consolider leur identité et faire naître un sentiment national, patriotique. L’urgence a été, et est toujours, pour chaque Chef d’Etat soucieux de préserver la souveraineté de son pays, de consolider politiquement et économiquement l’existence de l’Etat-nation. La réussite est au rendez-vous pour de nombreux pays africains qui connaissent une forte croissance parmi les meilleures du monde. 6 pays du Top 10 africain font partie de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), région qui connaît la plus forte croissance de tout le continent. Outre une bonne santé économique, ces pays ont en commun une certaine stabilité politique. Cette stabilité politique, on la retrouve en Afrique de l’Ouest, où, depuis l’accession au pouvoir d’Adama Barrow en Gambie, tous les Chefs d’Etats ont été élus démocratiquement. Le progrès économique en lien avec la stabilité politique permet d’envisager une plus grande ouverture de l’Afrique sur le monde et le désenclavement des pays qui n’ont pas accès à la mer. Cela passe par le développement des ports et des aéroports et l’interconnection des Etats à l’échelle des sous-régions et du continent par les routes et le réseau ferré. Cette ouverture sur le monde et l’interconnection des Etats permettront d’accélérer le développement de l’Afrique et de consolider sa croissance.

Lire l’article de L’Intelligent d’Abidjan