Plus de deux milliards de personnes dans le monde vivraient dans des pays dans lesquels le développement est entravé par des situations de fragilités, des conflits ou des violences. Et les prévisions ne sont guère optimistes.