Au cours des années 1990, la part de la production minérale africaine – rapportée à la production mondiale – est passée de 16,6 % à 10 %. Malgré cette diminution relative au profit de l’Asie et de l’Amérique latine, le continent africain est le premier producteur mondial de minerais convoités par l’industrie, comme le platine, le cobalt et le diamant. Cette position dominante devrait encore se renforcer d’ici 2015. L’Afrique n’affiche en revanche qu’une faible part des ressources mondiales, en raison du manque d’exploration. Mais l’envolée des prix des ressources minérales, qui a amélioré la rentabilité du secteur, a poussé dès 2002, les juniors à intensifier la prospection en Afrique. Pour autant ces perspectives favorables ne garantissent pas le développement du continent, comme en témoigne la faible corrélation entre les exportations minières et l’Indice de développement humain.